au gaz naturel

Cogénération

Le Club

Missions & objectifs du Club

Mobilisé pour la préservation et le développement du parc existant de cogénérations gaz dans la mise en oeuvre de la transition énergétique, le Club Cogénération de l’ATEE défend la filière depuis 1991. Les installations ont une puissance électrique qui peut varier de 1 kW pour la micro-cogénération à 250 MW pour la plus grosse installation en France Métropole.

LES ADHERENTS

Le Club Cogénération regroupe :

  • des distributeurs et fabricants de matériels de cogénération (moteurs, turbines, alternateurs, etc.) ;
  • des fournisseurs et distributeurs d’énergies (pétrole, gaz, électricité) ;
  • des bureaux d’études et d’ingénierie ;
  • des installateurs et exploitants de cogénérations ;
  • des industriels (producteurs autonomes ou installations externalisées)
  • des organismes professionnels (FEDENE, UNIDEN, AMORCE, COPACEL, etc.) ;
  • des centres techniques, des organismes d’essais et de contrôle, des centres de recherche, des laboratoires de certification ou de normalisation, des universités.

Les membres du Club Cogénération conçoivent, réalisent ou exploitent la quasi-totalité du parc actuel de cogénérations en France, ainsi que de nombreuses autres installations à l’étranger.

Le Club Cogénération est membre de Cogen Europe.

LES MISSIONS DU CLUB

Le Club Cogénération a pour mission:

  • d'aider les adhérents à mieux appréhender les enjeux technologiques, réglementaires, économiques et fiscaux,, de la cogénération et de ses marchés associés, pour en saisir les opportunités à court et moyen termes ;
  • d'offrir aux membres une structure de concertation et de réflexion sur les technologies existantes ;
  • d'être une force de proposition auprès des pouvoirs publics, afin de favoriser l’émergence d’un environnement propice au déploiement et au maintien de la cogénération.

Pour remplir cette mission, le Club Cogénération de l'ATEE :

  • constitue et anime des groupes de travail pour analyser les problématiques posées et élaborer des propositions concrètes à l’attention des pouvoirs publics, tant en France qu’à l’échelon européen, en s’appuyant sur les compétences des adhérents et experts français ou étrangers, ainsi que sur l’association européenne Cogen Europe ;
  • propose aux pouvoirs publics les mesures et aménagements techniques, réglementaires, tarifaires et fiscaux pertinents dans le cadre de l’élaboration des mécanismes de soutien ;
  • dynamise les échanges d’expériences et d’informations entre ses membres, notamment dans le cadre de groupes de travail dédiés et à travers la plateforme d’échange collaboratif CogeNext partagée par tous les membres du Club Cogénération (900 publications à ce jour) ;
  • favorise la diffusion d’informations auprès des professionnels, en contribuant à l’organisation de colloques et stages de formation à Paris et en régions ;
  • assure des actions de veilles technologique, tarifaire, économique, réglementaire et fiscale pour ses adhérents : évolution de la législation et des normes, conditions d’exploitation des cogénérations industrielles, climatiques, des mini et micro-cogénérations, tarifs d’achat, etc. ;
  • contribue à l’expertise de nombreux dossiers : consultations publiques (soumission ANR, analyses pour le compte des membres, études réglementaires, normes, expertises technico-économiques, etc.).

LES GROUPES DE TRAVAIL DU CLUB

Le Club Cogénération s’appuie sur un Comité Directionnel et 4 groupes de travail actifs principaux :

  • Le Groupe de Travail « Technologies »
  • Le Groupe de Travail « Réglementation »
  • Le Groupe de Travail « Économie »
  • Le Groupe de Travail « Cogénération Basse Tension »

Les groupes de travail produisent régulièrement des livrables de toutes natures (articles, notes, analyses, rapports, CR, etc.) qui sont systématiquement publiés sur l'espace de partage collaboratif et réservé à ses contributeurs:

COGENEXT

Énergie plus

Prendre le temps d’évaluer les bénéfices de la cogénération

4 juillet 2019 | Stéphane SIGNORET
Sortie du radar des soutiens des pouvoirs publics, la cogénération pourrait rapidement voir son parc être divisé presque par deux d’ici 4 ans, si rien n’est fait. La filière demande a minima un état des lieux sérieux sur les avantages de cette technologie avant toute décision. La cogénération ne représente qu’une petite partie de l’énergie générée en France* avec environ 1 000 installations. Pourtant, ses rendements élevés et sa capacité à produire

Incident technique majeur

Suite à l'important incendie ayant touché les serveurs de la société OVH à Strasbourg, notre site internet n'est pas disponible dans son intégralité, une partie des données ayant été détruites.

Merci d'avance de votre compréhension, toute l'équipe ATEE est mobilisée pour un retour à la normale dans les meilleurs délais!